L’installation d’un système réfrigéré nécessite l’intervention d’un frigoriste. Les compétences du professionnel sont aussi requises pour l’entretien et les réparations des différents systèmes, à savoir les climatiseurs, les pompes à chaleur, les réfrigérateurs, et les chambres froides.

Si ce métier vous attire, vous pourrez certainement vous lancer comme indépendant sous le régime de la micro-entreprise. Quelles sont les compétences et les qualifications requises pour exercer comme technicien du froid ? Quelles démarches pour devenir frigoriste auto-entrepreneur ? Quelles obligations respecter ? Suivez le guide !

Pour quelles raisons les particuliers et professionnels font-ils appel au frigoriste ?

Être frigoriste, c’est être amené à intervenir au niveau de l’installation, de l’entretien et de la réparation des différents systèmes de froid. Particuliers et professionnels font appel au technicien du froid pour différentes raisons :

  • Pour installer et désinstaller des systèmes réfrigérés ou climatisés
  • Pour réparer les équipements réfrigérés ou climatisés
  • Pour effectuer les raccordements
  • Pour vérifier la conformité des installations
  • Pour diagnostiquer les pannes
  • Pour entretenir les systèmes frigorifiques
  • Pour obtenir des conseils sur l’installation des équipements

En tant que frigoriste indépendant, vous pourrez proposer vos services aux restaurants, aux supermarchés, aux usines, et aux particuliers. Vous pourrez aussi être sollicité pour intervenir au niveau des camions frigorifiques.

Selon les besoins de vos clients, qu’ils soient des particuliers ou des professionnels, vous devrez les conseiller sur les équipements les plus adaptés à leurs besoins et à leur budget, sachant que les systèmes récents sont économiques et respectueux de l’environnement.

Les compétences nécessaires pour devenir frigoriste

Vous devez nécessairement avoir des compétences spécifiques pour devenir frigoriste indépendant. Comme il s’agit là d’un métier technique, il est indispensable d’avoir des connaissances en mécanique des fluides, en énergie et en électronique. Il faut également savoir réaliser des soudures, et manipuler les systèmes utilisant de l’électricité et du gaz.

Pour réussir dans ce domaine, vous devez aussi être rigoureux et polyvalent. Ce sont deux qualités qui vous permettront de fidéliser vos clients, et de proposer vos services auprès de différents types de clients qu’ils soient des particuliers ou des professionnels. Vous devez également être disponible et être prêt à intervenir en urgence, si nécessaire.

Aussi, vous devez avoir une bonne condition physique, car vos activités concernent les environnements froids, et requièrent des positions parfois inconfortables. Vous devez être préparé à travailler dans des conditions difficiles, tout en restant vigilant, car certaines matières avec lesquelles vous travaillez sont nocives pour les humains et l’environnement.

L’autre qualité à avoir pour exercer comme frigoriste est la curiosité. Vous devez rester informé des nouvelles réglementations énergétiques. Vous devez également connaître les dernières solutions mises sur le marché, car c’est ce que vous allez proposer à vos clients. Enfin, un bon sens relationnel est de mise dans ce secteur.

Quelles qualifications pour devenir technicien du froid ?

Le métier de frigoriste est encadré. Cela veut dire que vous devez obligatoirement justifier de qualifications professionnelles pour vous lancer comme technicien du froid indépendant. Parmi les différentes qualifications qui permettent d’exercer ce métier, il y a :

  • Le CAP Installateur en froid et conditionnement d’air
  • Le BEP Froid et conditionnement de l’air
  • Le BAC Pro Technicien du froid et conditionnement d’air
  • Le BTS Fluides, énergies, domotique option froid et conditionnement d’air
  • Le DUUT Génie thermique et énergie

Dans le cas où vous n’avez pas de diplôme reconnu par l’État, vous pourrez certainement faire la demande d’une attestation d’expérience professionnelle auprès de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA). Attention, cela est possible seulement si vous justifiez au moins 3 ans d’expérience dans ce secteur.

L’attestation de capacité, la fiche d’intervention et le recyclage des fluides usagés

Attention, les certificats et les diplômes ne suffisent pas pour exercer comme frigoriste indépendant. Il est aussi obligatoire d’obtenir une attestation de capacité. Celle-ci est délivrée par un organisme agréé par le ministère de la transition écologique et solidaire, et est valable pendant 5 ans.

Cette attestation est obligatoire pour manipuler les fluides frigorigènes. Chaque année, vous devez entrer en contact avec l’organisme qui vous a délivré l’attestation pour déclarer la quantité de fluides utilisée. Vous devrez par conséquent remplir une fiche d’intervention après chaque intervention nécessitant la manipulation des fluides frigorigènes.

Enfin, notez que tous les fluides usagés doivent obligatoirement être collectés, stockés et remis à des distributeurs pour leur recyclage.

Vos obligations en tant que frigoriste micro-entrepreneur

Si vous choisissez la micro-entreprise pour démarrer vos activités, vous devez bien vous informer sur vos obligations.

L’immatriculation

Comme toute autre micro-entrepreneur, vous devrez déclarer la création votre activité en ligne. Vous êtes également concernés par l’obligation d’immatriculation. Comme le métier de frigoristes est un métier qui relève de l’artisanat, vous devrez obligatoirement vous enregistrer au Répertoire des Métiers (RM). L’enregistrement doit être fait dans le mois qui suit la création de votre micro-entreprise. Dans le cas où vous vendez des équipements, vous devrez également vous immatriculer au Registre du commerce et des sociétés (RCS).

Le plafond de chiffres d’affaires

Le régime de la micro-entreprise est certes très intéressant. Or, ce qu’il faut aussi savoir, c’est qu’en tant que frigoriste en micro entrepreneuriat, votre chiffre d’affaires ne peut pas être plus de 176 000 euros par an. Aussi, vos revenus de vos activités de main-d’œuvre ne doivent pas dépasser 72 500 euros. Si vous ne respectez pas ces seuils, vous ne pourrez plus exercer sous le statut de micro-entrepreneur.

Les cotisations et les obligations comptables

Notez que pour l’auto-entrepreneur, les charges sociales sont de 22% pour les revenus tirés de la main d’œuvre, et sont de 12,8% pour la revente d’équipements et de fournitures. Il est à savoir également que même si les obligations comptables en micro-entreprise sont allégées, vous êtes dans l’obligation de tenir un registre des achats et un livre des recettes. De même, vous devez créer un compte bancaire professionnel si votre chiffre d’affaires dépasse les 10 000 euros pendant deux années de suite.

Les assurances professionnelles

Les frigoristes, comme tous les professionnels du bâtiment, doivent obligatoirement souscrire certaines assurances professionnelles. Parmi ces assurances, il y a la responsabilité civile professionnelle qui couvre votre responsabilité en cas de dommages causés à des tiers dans le cadre de vos activités, et l’assurance décennale qui couvre les dommages pouvant survenir dans les 10 ans après la livraison des travaux.

Vous devez aussi souscrire une assurance auto adaptée. Si vous utilisez votre véhicule personnel pour vos déplacements professionnels, vous devrez le signaler à votre assureur pour qu’il adapte votre contrat à l’usage mixte du véhicule. Si vous utilisez un véhicule uniquement pour vos déplacements professionnels, vous devez aussi en faire part à votre assureur pour qu’il vous propose une assurance auto professionnelle.

A voir également : Quelles assurances souscrire en tant qu’installateur de systèmes de climatisation ?

Bon à savoir : si vous avez fait l’objet d’une condamnation ou une interdiction à créer ou diriger une entreprise, vous ne pourrez pas créer votre micro-entreprise et démarrer vos activités comme frigoriste.

Entreprise de froid et de climatisation : quelles alternatives à la micro-entreprise ?

Vous pourrez aussi créer une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) pour protéger vos biens personnels en cas de dettes ou créer une société commerciale unipersonnelle comme une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ou une société par actions simplifiées unipersonnelle (SASU) au lieu de créer une micro-entreprise. Renseignez-vous sur les différents statuts possibles, et vérifiez bien les avantages et les inconvénients de chaque régime. Vous saurez alors si le régime de la micro-entreprise est le plus adapté à vos activités de frigoriste.

En conclusion

En respectant les obligations mentionnées ci-dessus, et en vous tenant informé des évolutions réglementaires, vous arriverez à démarrer vos activités de frigoriste indépendant, et à réussir dans de domaine. Comme pour toute création d’entreprise, il est primordial de réaliser une étude de marché, et de réfléchir au mode de facturation, et aux moyens de communication. Si besoin, demandez l’aide et l’accompagnement d’un professionnel pour la création de votre entreprise du froid et de la climatisation.

Continuez votre visite