Le brocanteur est un commerçant qui achète et qui revend des objets d’occasion ou usagés. Il peut s’agir de meubles, d’objets de décoration, de vaisselle, de jouets ou encore d’outils. Contrairement à l’antiquaire qui s’intéresse uniquement aux objets d’art, aux antiquités et aux matériaux rares, le brocanteur vend tous types d’objets en l’état sans s’engager sur l’origine et l’ancienneté des objets.

L’activité de brocanteur en micro-entreprise

L’activité de brocanteur micro-entrepreneur peut s’exercer à domicile et à travers le commerce ambulant. Dans le cadre de vos activités, vous réalisez des transactions d’achat et de revente d’objets anciens ou d’occasion aux particuliers comme aux professionnels.

Comme l’antiquaire, le brocanteur peut réaliser des travaux de restauration d’objets anciens, il peut également les authentifier et les dater. Pour se lancer dans cette activité, il faut simplement avoir une expérience professionnelle dans le secteur du commerce, de la vente, du commerce d’objets d’art, d’objets anciens ou d’occasion. En d’autres termes, vous pouvez exercer comme brocanteur sans diplôme particulier.

Parmi vos obligations légales, il y a la déclaration de l’activité et l’obtention de l’extrait K bis. Vous devez également tenir un livre de police ou un registre de brocante qui doit être paraphé par le commissaire de police ou le maire de la commune avant son ouverture. Bien qu’il n’y ait aucune obligation d’assurance pour cette activité professionnelle, la souscription de certaines garanties s’avère essentielle pour exercer en toute sérénité.

Quelles assurances souscrire pour l’activité de brocante ?

Vous pourrez souscrire une assurance multirisque auto-entrepreneur pour couvrir l’ensemble des risques ou alors signer un contrat d’assurance pour chaque risque. Notez toutefois que l’assurance multirisque pro ne couvre pas les risques liés aux marchandises stockés à domicile.

L’assurance de responsabilité civile professionnelle

Pour exercer comme auto-entrepreneur brocanteur, vous n’êtes pas obligé de souscrire une assurance RC Pro. Toutefois, noter qu’elle peut s’avérer extrêmement utile, notamment, pour vous couvrir en cas de dommages causés à des tiers dans le cadre de votre activité professionnelle.

L’assurance des biens et des marchandises

Vos biens et vos marchandises doivent être protégés en cas de sinistre. Avec cette garantie, vos objets de valeur seront couverts s’ils sont endommagés par des catastrophes naturelles, des incendies ou des dégâts des eaux, entre autres. Rappelons par ailleurs que la perte de vos biens peut avoir des conséquences désastreuses sur votre micro-entreprise et votre activité de brocante.

L’assurance perte d’exploitation

Avec une assurance perte d’exploitation, vous pourrez obtenir une indemnité en cas de coup dur ou de difficultés financières causées par un sinistre, par exemple, un incendie, une explosion, un dégât des eaux, une catastrophe naturelle, un vol ou un acte de vandalisme.

D’autres garanties utiles

À cela, s’ajoutent d’autres assurances que vous pourrez souscrire ou non en fonction de vos besoins. Nous parlons notamment de la prévoyance des micro-entrepreneurs, l’assurance santé et la protection juridique professionnelle.

Les assurances par métiers